Traitement contre la transpiration excessive, Miradry

Miradry : la solution définitive pour en finir avec la transpiration des aisselles !

Entretien professionnel, premier rencard ou simple moment de stress augmentent toutes nos chances de transpirer abondamment. En particulier sous les aisselles ! La transpiration excessive est un phénomène gênant dont on se passerait bien pour ne pas incommoder les autres. Pour passer ce cap, certains ont opté pour la solution Miradry, un dispositif énergétique qui éliminent radicalement les glandes sudorales.

Pourquoi miser sur Miradry en cas de transpiration excessive ?

Selon les challenges que la vie nous réserve, nous sommes confrontés à des phases de stress plus ou moins intenses. Et notre corps réagit différemment selon les individus : sueur dans le dos, rougissements mais aussi transpiration excessive. Pour qualifier cette dernière, on parle aussi d’hyperhidrose pathologique dans certains cas. Il s’agit d’une exagération de sueur localisée dans des zones spécifiques du corps comme les aisselles, les paumes des mains, le front et parfois même sur d’autres endroits du corps. C’est surtout la transpiration située sous les aisselles qui constituent parfois un véritable handicap sur le plan social pour les traces visibles qu’elle laisse et la mauvaise odeur qu’elle dégage !

Depuis plusieurs années, la solution Miradry a fait ses preuves aux Etats-Unis. Ce dispositif permet de cibler les glandes sudorales, responsables de la mauvaise odeur et de les éliminer définitivement. Il réduit de 80% la transpiration et les odeurs et permet même de diminuer la pilosité de 70% dès la première séance.

Le procédé Miradry est d’ailleurs ouvert à tous ceux qui souhaitent se débarrasser de cet inconfort odorant trop intrusif ou simplement éviter de subir les marques sous les bras en cas de stress.

Comment ça marche ?

C’est par un mécanisme d’ondes ultra courtes que Miradry vient à bout des glandes sudorales (apocrines et eccrines) qui génèrent cette odeur gênante.

Une élimination sans conséquences puisque notre corps contient entre 2 et 4 millions de glandes sudorales dont 2% à 3% sous les aisselles.

Plus d’odeur, plus de transpiration et plus de poils ! C’est l’objectif que se fixe ce dispositif médical. Les séances ont lieu dans un cabinet esthétique en présence du médecin. Les aisselles doivent préalablement être nettoyées deux ou trois jours avant le début du processus. Le médecin procède à une anesthésie locale pour le confort du patient puis démarre la procédure. Il chauffe et refroidit les glandes sudorales avec le dispositif Miradry. Celui-ci génère une pénétration de 4mm à 5mm, ce qui est suffisant pour atteindre et détruire les glandes. A la fin de la séance, le médecin pose des packs de glace sous les aisselles pour atténuer les gonflements ou les rougeurs au niveau de la zone traitée.

Des contre-indications ?

Comme tous les actes esthétiques, le dispositif peut entraîner quelques effets immédiats. Après la séance, peuvent apparaitre des ecchymoses liées à l’injection, des rougeurs, une sensibilité ou des gonflements qui s’estomperont de manière définitive.

Il est tout de même déconseillé aux porteurs de stimulateurs cardiaques ou d’implants de se tourner vers la méthode Miradry. Pour les autres, ce sera le meilleur moyen d’éviter d’exploser son budget dans des antis transpirants ou des déodorants remplis de sels d’aluminium !